samedi 8 mars 2014

journée de la femme

salut tous le monde

Aujourd'hui c'est la journée de la femme, j'ai donc décidé de faire un billet un peu spécial. Pas de DIY, pas de photos de mes dernières créas, pas de liste de choses à faire....

Émancipation, Eurythmics, Féminisme, Muscle, Puissance

Aujourd'hui, je vous propose de parler féminisme. Ben oui, on pense souvent que c'est un combat dépassé, qui ne sert plus à rien, mais quand on prend le temps d'y réfléchir 5 minutes, on se rend compte que les inégalités hommes-femmes sont si bien rentrées dans les mœurs qu'on ne s'en rend même pas compte.




Quelques petits exemples :
- quand j'étais au collège, une de mes copines avait laissé s'échapper un "merde" devant le prof. Celui ne s'est pas offusqué du mot lâché, mais "qu'un mot aussi laid puisse sortir de de la bouche d'une jeune fille". Merde. Les hommes peuvent jurer tant qu'ils veulent et pas nous ? putain de bordel de merde.
- dans le même genre, au travail, un de mes collègues s'excuse toujours auprès de moi quand il fait une blague graveleuse : "excuse nous, on t'a pas choqué ? " Non, on peut être une femme et comprendre toutes les blagues, du moment qu'elles sont drôles, même quand elles contiennent des mots comme "bite".

Dans un autre style, on a les taches réservées aux femmes. Je ne parlerai pas du ménage, mais de petites choses pas intéressantes à faire, qui retombent en général sur la femme qui est dans la salle :
- en réunion : alors qui fait le compte rendu ?.... Hélène ? (tiens, je suis la seule femme de la salle). J'ai pu vérifier ce postulat pendant des années, c'est toujours la femme qui est dans la salle qui doit faire le compte rendu. Un vestige du temps où il y avait des secrétaires femme ? Merde, je n'ai pas fait 5 ans d'études pour être secrétaire d'hommes qui ont le même niveau d'étude que moi, ou même moins.
- un variante, quand on rencontre quelqu'un de l'extérieur au travail : "qui veut du café ? Hélène , tu va nous les faire ?" Non.

On a ensuite l'idée ancrée profondément dans les têtes des gens qu'une fois que les femmes ont des enfants, elles ne peuvent rien faire d'autre :
- quand j'ai une réunion qui se termine à midi, je demande à ce qu'elle se termine à l'heure. Réponse usuelle "ah c'est vrai, tu as tes enfants". Non (enfin oui mais c'est pas pour çà) : d'abord j'aime bien être à l'heure, et en plus on a que 1h30 pour rentrer, cuisine, manger, et revenir au boulot : si moi ou mr K on sort avec 1/4 d'h de retard, on ne peut pas manger, tout bêtement, avec ou sans enfant.
- il y a aussi les remarque sur les mercredi désertés par les femme et leur congé parental. Je ferai juste remarquer (comme je le fait à chaque remarque qu'on me fait sur le sujet) qu'un congé PARENTAL n'est pas un congé MATERNEL, et que les 2 parents peuvent le prendre... Alors pour les jaloux ("ah oui, t'as tes mercredi toi, tu peux te reposer"), je leur répondrai juste : t'as qu'à faire un enfant, et prendre un congé parental si t'en veux un !

Alors pour toutes ces petites choses, et pour tout ce qu'on entend en ce moment, je pense que le féminisme est loin d'avoir gagné la partie...


Voilà. Pour moi, être féministe, ce n'est pas brûler son soutien gorge ou faire des actions coups de poings, mais c'est remarquer ces détails et les faire remarquer autour de moi. C'est proposer à mon fils et ma fille les mêmes activités. C'est suivre des études "réservées" aux hommes. C'est m'engager dans la crèche associative du village parce que sans moyen de garde, pas de travail pour les femmes, donc pas d'indépendance financière et donc pas d'indépendance du tout....

Si le sujet vous interpelle, je vous conseille :
crafty bitches : c'est un blog de DIY, mais avec des digressions comme sur ce post. J'aime bien, parce que ce blog montre qu'on peut être féministe et aimer coudre.
- le mauvais genre, un blog franchement féministe et drôle !
- Causette, le magasine plus féminin du cerveau de du capiton
- l'émission "les femmes, toute une histoire" sur France Inter le vendredi à 17h

Et vous, qu'en pensez vous ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire